RSE TPE & PME
Gifteo Actualités CSE RSE dans les TPE-PME : comment la mettre en place ?

RSE dans les TPE-PME : comment la mettre en place ?

L'influence de la politique RSE des entreprises ne cessent de croître. Découvrez tout ce qu'il faut savoir sur cet incontournable pour encourager votre développement.

Qu’est-ce que la Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) ?

La Responsabilité Sociale des entreprises (RSE) est un concept qui inclut les initiatives prises par une entreprise pour contribuer à la société et à l’environnement. Les entreprises qui adoptent une approche de RSE cherchent à maximiser les avantages qu’elles peuvent offrir à la société, tout en réduisant les impacts négatifs de leurs activités. Cette approche revient à considérer l’entreprise comme un acteur responsable de la société, et non pas simplement comme une simple entité cherchant à maximiser ses profits financiers.

Le concept de RSE pour une entreprise inclut un large éventail de mesures, telles que la prise en compte des impacts environnementaux de l’activité, la mise en avant de pratiques commerciales éthiques, l’engagement en faveur de l’égalité des chances et des droits de l’Homme, la promotion de l’inclusion et de la diversité au sein de l’entreprise, la protection des droits sociaux des collaborateurs, l’instauration de programmes de développement durable, la lutte contre la corruption, etc.

Les bénéfices sont nombreux pour celles et ceux qui jouent le jeu d’une approche RSE durable avec par exemple le fait de bénéficier d’une meilleure réputation face aux clients, employés et face aux actionnaires. Les consommateurs sont de plus en plus conscients et surtout sensibles à l’impact environnemental et social dans leurs achats, et sont donc plus enclins à acheter des produits et services d’entreprises qui ont une politique de RSE clairement définie et mise en avant. L’enjeu est double, à la fois la mettre en place mais surtout la communiquer. Les employés sont également plus heureux de pouvoir œuvrer pour des entreprises qui ont des valeurs éthiques solides et qui prennent des mesures pour améliorer la société dans laquelle elles collaborent. Enfin, pour les actionnaires, ils peuvent espérer des bénéfices et un retour sur investissement plus important sur le long terme car celles qui adoptent une approche de RSE sont souvent mieux préparées pour faire face aux défis économiques et sociaux futurs.

Cependant, il est important de noter que la RSE ne doit pas être considérée comme un substitut aux réglementations et lois en vigueur. Le cadre réglementaire et légal reste une obligation face à laquelle la politique RSE apporte une valeur ajoutée. En plus de s’intégrer dans une stratégie globale et à long terme elle ne peut être qu’une simple accumulation d’actions ponctuelles. 

Pour ne retenir que l’essentiel, la Responsabilité Sociale de l’Entreprise est une approche qui permet aux entreprises de devenir des acteurs responsables à la fois de la société mais aussi de l’environnement. Ces dernières bénéficient ainsi d’une meilleure réputation, de clients plus fidèles, d’employés plus engagés et de résultats financiers à long terme plus intéressants. La politique RSE devient donc autant un enjeu de développement humain en interne qu’en externe puisqu’elle influe sur le bien-être et sur la performance au global.

Quels types d’entreprises sont concernées par le RSE ?

Les mesures s’appliquent à toutes les tailles d’entreprise, quel que soit le statut ou le secteur d’activité. Les grandes entreprises multinationales, les PME, les entreprises familiales, les organisations à but non lucratif et même les organismes gouvernementaux peuvent adopter une approche de responsabilisation sociale et sociétale tant l’influence se mesure à l’interne et à l’externe. Il s’agit de contribuer à la société et à l’environnement de manière positive.

Cependant, on estime que certaines organisations sont davantage concernées par les mesures RSE compte tenu de la nature de leurs activités souvent vu comme néfastes ou sensibles. Parmi elles, on peut citer les entreprises extractives, les industries manufacturières, les entreprises de transport, les banques et les institutions financières. Ces entreprises ont souvent une responsabilité accrue en matière d’impact sur la société et l’environnement, et sont donc tenues de prendre des mesures pour minimiser leurs impacts négatifs et maximiser leurs impacts positifs.

Il est également important de souligner que la RSE ne se limite pas aux entreprises traditionnelles. Les entreprises œuvrant pour l’économie sociale et solidaire comme les coopératives, les mutuelles et les entreprises sociales sont également concernées par la RSE. Ces dernières ont souvent une mission sociale ou environnementale clairement définie et doivent donc prendre des mesures pour atteindre ces objectifs tout en respectant les normes éthiques et environnementales. Il s’agit de respecter ses engagements et de ne pas tromper les clients et prospects. 

Enfin, les organisations gouvernementales et les pouvoirs publics assurent le rôle de promotion et de sensibilisation des sujets en lien avec la RSE. Les gouvernements peuvent encourager les entreprises à adopter une approche RSE en fournissant des incitations fiscales, en établissant des règlements et des normes environnementales et sociales plus strictes, tout en soutenant des initiatives visant à améliorer les conditions sociales et environnementales. Depuis de nombreuses années, on a vu émerger des campagnes nationales visant l’amélioration de la Qualité de Vie et des Conditions de Travail (QVCT), la sensibilisation RSE est le nouveau grand chantier des entreprises de demain. 

En résumé, toutes les entreprises, grandes ou petites, de tous les secteurs d’activité, sont concernées et individuellement, nous sommes tous concernés. Mais pourquoi et surtout comment le faire concrètement ?

Pourquoi œuvrer pour la RSE dans une petite entreprise ?

La Responsabilité Sociale et Sociétale des Entreprises devient un enjeu majeur du développement de nos entreprises aujourd’hui, la pression s’intensifie compte tenu des enjeux sociaux et climatiques qui pèsent sur nos sociétés. Cela devient un défi à relever tant pour la prise en considération des motivations et intérêts des collaborateurs que pour l’amélioration de l’impact environnemental et social des entreprises. 

Cet objectif majeur, devenu national, permet de tendre vers davantage de responsabilité et d’initiative solidaire notamment pour :

  • Faire la différence
  • Réduire ses coûts
  • Fidéliser ses collaborateurs 
  • Développer sa marque employeur


Nous l’expliquions précédemment, les collaborateurs et les salariés de demain deviennent de plus en plus sensibles aux enjeux de la RSE. Cela peut même être un critère de choix déterminant car on ne souhaite plus travailler pour des acteurs qui vont à l’encontre de nos valeurs et nos principes.

On conseille aux entreprises de faire un audit interne des pratiques mises en place ainsi que des best practices des concurrents pour combler tout manque d’initiatives. Une action qui peut être menée par le Comité d’Entreprise.

Quels sont les avantages  ?

Parmi la liste des nombreux avantages des entreprises qui oeuvrent pour une véritable politique de Responsabilité Sociale et Sociétale, nous pouvons citer : 

  • Amélioration de l’image de marque : la RSE aide l’entreprise à se différencier de ses concurrents et à améliorer son image de marque en démontrant son engagement envers des valeurs éthiques et responsables.
  • Atteinte de nouveaux clients : les consommateurs étant de plus en plus conscients de l’impact environnemental et social des entreprises, adopter une politique RSE est une très belle manière d’attirer de nouveaux clients et prospects.
  • Réduction des coûts : la mise en place de pratiques plus durables et éthiques peut permettre à une entreprise de réduire ses coûts en optimisant l’utilisation de ses ressources (matières premières, énergie, etc.). Par exemple, une entreprise peut décider de réduire sa consommation d’énergie en améliorant l’isolation de ses bâtiments, en utilisant des sources d’énergie renouvelables ou en sensibilisant ses employés aux bonnes pratiques.
  • Avantage concurrentiel : La RSE peut permettre à une petite entreprise de se différencier de ses concurrents en offrant des produits et des services qui répondent aux attentes des consommateurs en matière de responsabilité sociale et environnementale. Par exemple, une entreprise peut proposer des produits fabriqués à partir de matières premières durables ou issus du commerce équitable. On peut citer également le Made in France.
  • Attraction et rétention des talents : au regard du marché de l’emploi et de la difficulté des entreprises pour attirer et fidéliser les talents, il convient de se tourner vers l’instauration d’une politique RSE solide et à large visée pour répondre aux attentes et aux besoins des salariés d’aujourd’hui et de demain. Les actions en faveur d’une politique RSE aux valeurs éthiques et sociales démontrent l’engagement et la stabilité de l’entreprise. Les employés deviennent ainsi plus engagés et motivés lorsqu’ils travaillent pour une entreprise qui partage leurs valeurs.

Comment mettre en place une démarche RSE dans une TPE ?

La mise en place n’est pas immédiate et quelques étapes sont à respecter pour élaborer votre stratégie de RSE :

Dresser un état des lieux interne et externe : pour évaluer les pratiques actuelles de votre entreprise, celles de vos concurrents, les pré-requis des pouvoirs publics mais aussi les attentes des collaborateurs en matière de RSE. Cela permet également d’identifier les forces et faiblesses et mener des actions correctives. L’état des lieux donne les ressources nécessaires à allouer pour la mise en œuvre.

Déterminez vos priorités : se lancer dans une nouvelle démarche RSE quand ce n’est pas dans vos pratiques habituelles et vos priorités peut vite vous coûter en temps et en ressource sans résultats visibles rapidement. Il est important de prévoir, planifier et hiérarchiser vos priorités pour gagner en efficacité. Pour cela, identifiez les enjeux RSE les plus pertinents pour votre entreprise et ses parties prenantes.

Élaborez une stratégie : développez votre stratégie RSE qui énonce à la fois ses objectifs et ses actions spécifiques pour améliorer vos pratiques en matière de RSE. Une action essentielle pour assurer la réussite de votre politique RSE est celle d’impliquer vos collaborateurs dans les décisions pour obtenir des idées et des suggestions.  

Suivez les évolutions et les résultats  : votre plan d’actions détaillé permet de suivre les avancées et de comparer avec vos prévisions initiales. 

Communiquez vos actions : L’une des actions les plus importantes tant en amont pour impliquer l’entreprise dans le projet que pour mettre en avant les résultats et l’implication de l’organisation. Faites savoir à vos prospects et clients potentiels vos engagements par l’intermédiaire d’une page dédiée ou d’un résumé sur les sites spécialisés, informez vos investisseurs et faites passer l’info pour réassurer votre environnement. Cela renforce la confiance et la transparence face à toutes les parties prenantes. 

Enfin, n’oubliez pas que la mise en place d’une politique RSE doit être une démarche continue, elle est régulièrement révisée et ne peut s’arrêter précipitamment. De nouvelles tendances apparaissent et les préoccupations sociales et sociétales ne cessent d’évoluer.

Maintenez toujours une proximité avec vos collaborateurs par l’intermédiaire de points individuels ou collectifs pour faire grandir vos conditions de travail.

La Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) : l'essentiel

Qu'est-ce que la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) ?

Group 9

La RSE englobe les initiatives des entreprises visant à avoir un impact positif sur la société et l’environnement. Elle inclut des pratiques commerciales éthiques, la promotion de l’égalité des chances, et la mise en œuvre de programmes de développement durable.

Adopter la RSE permet d’améliorer l’image de marque, d’attirer de nouveaux clients, de réduire les coûts opérationnels, et de fidéliser les collaborateurs. Une forte politique RSE renforce également la compétitivité de l’entreprise.

Les avantages incluent une meilleure réputation, l’attraction et la rétention des talents, une réduction des coûts grâce à des pratiques durables, et un avantage concurrentiel en offrant des produits et services responsables.

Pour mettre en place une démarche RSE, une TPE doit dresser un état des lieux de ses pratiques, déterminer ses priorités, élaborer une stratégie RSE, suivre les résultats, et communiquer ses actions aux parties prenantes. L’implication des collaborateurs est essentielle pour assurer le succès de la démarche.

Autres articles qui pourraient vous intéresser

Image de marque

Dynamiser votre image de marque

Difficile de se démarquer et de faire rayonner votre marque sur le marché ? Découvrez un guide pratique complet pour sortir du lot et affirmer votre marque.