QVCT définition et enjeux
Gifteo Actualités CSE La définition et les enjeux de la QVCT

La définition et les enjeux de la QVCT

Évolution récente de la qualité de vie au travail, découvrez les derniers enjeux de la QVCT au sein des entreprises et comment favoriser le bien-être de vos salariés.

Qu’est-ce que la Qualité de Vie et des Conditions de Travail

L’acronyme de la Qualité de Vie au Travail (QVT) est maintenant bien ancré dans l’esprit des entreprises et des salariés. Il est régulièrement mis en avant par les directions et surtout les pouvoirs publics comme un enjeu de développement à intégrer sur l’ensemble des strates de l’entreprise.

En France, le terme de QVT est mentionné pour la première fois par l’Accord National Interprofessionnel (ANI) du 19 Juin 2013. Il est à l’origine d’une démarche de prévention des risques psychosociaux et de santé. Son premier objectif était de pouvoir concilier l’amélioration des conditions de travail pour les salariés et la performance de l’entreprise. 

Le 17 Février 2020, l’Assemblée Nationale vote une modification de l’acronyme pour la QVCT : la Qualité de Vie et des Conditions de travail. La QVCT est officiellement inscrite au Code du Travail depuis le 31 Mars 2022. 

Le but est de pouvoir prévenir les Risques Psychosociaux (RPS) et suivre le pas des nouvelles considérations des salariés qui attachent de l’importance à de nouvelles sensibilisations plus profondes et personnelles.

Être attentif aux nouvelles dimensions de la QVCT

Lorsque la QVT met l’accent sur la santé, la protection sociale, la liberté d’expression, l’intérêt des missions, le développement des compétences, l’insertion des salariés en situation de handicap ou encore l’égalité professionnelle, le changement d’acronyme met en avant des variables axées sur les conditions de l’activité professionnelle. 

Désormais, la définition de la QVCT souligne le développement de l’employabilité, du climat social, de l’équilibre entre la vie privée et la vie professionnelle, de la dimension managériale ou encore de la mobilité. 

Longtemps centré sur la notion de divertissement (baby-foot, salles de pauses, séminaires, chèques cadeaux salariés, etc.) les entreprises ont souvent mis de côté les attentes et les véritables besoins des salariés où des conséquences graves peuvent survenir, accident, burn-out, grève… Ce qui pouvait mettre en péril l’activité même de l’entreprise.

Qui mène la démarche QVCT dans l’entreprise ?

On constate la montée d’une vision collective sur cette démarche QVCT, chacun a son rôle et son importance dans l’organisation. Il s’agit d’impliquer l’ensemble des parties prenantes sur cette notion de conditions de travail. Nous pouvons citer ainsi la direction et les responsables sur l’aspect managérial, le service RH pour l’intégration d’une véritable politique de sensibilisation, le service marketing et la communication pour mettre en avant et favoriser le partage de bonnes pratiques. Le démarche peut aussi être menée par des ressources expertes extérieures à l’entreprise. La démarche QVCT, c’est l’affaire de tous !

Quels sont les bénéfices de développer votre QVCT ?

La finalité est de pouvoir répondre à la fois aux enjeux initiaux de la QVT, bien-être du salarié et performance de l’entreprise mais également aux nouveaux besoins exprimés, ceux d’un environnement de travail orienté sur la sécurité des équipes, la santé physique et mentale. 

Parmi les principaux bénéfices, nous pouvons souligner aussi la bonne articulation entre la santé au travail et la qualité de vie, la prévention des RPS, des risques d’accidents ou des maladies professionnelles mais aussi le développement d’un dialogue social positif. 

Améliorer la QVCT de votre entreprise
Demander une démo
Salariés présentant la plateforme d'avantages Gifteo

10 conseils pour améliorer la QVCT

Maintenant que la définition de la QVCT est bien comprise, il s’agit de déterminer quels sont les leviers disponibles pour les entreprises afin de la développer. 

En effet, nous lisons beaucoup de choses sur les techniques à favoriser mais difficile d’y voir clair, voici notre sélection des 10 conseils pour améliorer votre QVCT et développer le bien-être de vos salariés.

1. Mettre en place des rituels d’entreprise

Les rituels d’entreprise sont ces moments privilégiés, souvent récurrents, qui font l’essence même de la cohésion de groupe. Ils favorisent l’instauration d’un climat social positif. Dans la mesure du possible, essayez d’impliquer l’ensemble des salariés de tous services confondus sans mener d’action individuelle pour encourager le partage d’informations. Parmi les rituels d’entreprise les plus courants, on retrouve le petit-déjeuner, les actions pour onboard un nouveau collaborateur, le team-building ou les repas mensuels.

2. Garantir l’équilibre entre la vie perso et la vie pro 

L’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle est devenue au fil des années une priorité pour les salariés avec la crise de la Covid traversée depuis l’année 2020 en France. Le sens des priorités s’est quelque peu recentré sur des valeurs individuelles, le télétravail s’est imposé à tous et il peut être subi pour beaucoup, il faut rester vigilant sur cette modification de l’organisation générale du travail. 

Parmi les éléments sensibles influents sur l’équilibre vie professionnelle et vie personnelle on retrouve le droit à la déconnexion réclamé par les salariés car les sollicitations sont plus fréquentes et le télétravail rend plus fragile la frontière entre son domicile et son travail. De la même manière, les messagerie instantanées n’ont plus la même importance ni la même fréquence qu’auparavant. 

Enfin, un autre élément sensible peut vous permettre de veiller à cet équilibre et favoriser la QVCT de vos employés, il s’agit du temps et du coût du transport, veillez à faire preuve d’une souplesse organisationnelle pour permettre aux salariés d’aménager leur temps de travail le plus possible. 

3. Instaurer des ateliers ponctuels

Le but est de pouvoir sortir les équipes de leur cadre de référence et de les sensibiliser sur d’autres activités. Faciliter l’accès à la culture fait d’ailleurs partie des missions clés du comité d’entreprise ou à défaut de l’employeur. Ces ateliers peuvent être collaboratifs pour encourager la cohésion et la convivialité. 

Outre le côté divertissant de ces ateliers ponctuels, vous pouvez retenir des thématiques de santé (une séance de yoga pour réduire le stress), de diététique (cours de cuisine bio) ou de RPS (atelier sur les postures de sommeil).  

4. Célébrer les moments forts de l’entreprise

Nous savons que l’entreprise n’existe que grâce à l’expression et aux efforts de ses employés et elle évolue grâce à eux. Dans cette optique, célébrons les étapes et les moments forts de la vie de l’entreprise avec des récompenses salariés. Les occasions sont nombreuses dans le quotidien professionnel : anniversaire de l’entreprise, d’un salarié, lancement d’un produit, fin d’une période de pic d’activité, événement URSSAF etc. 

Ces moments forts peuvent être l’occasion d’organiser des sorties en dehors du cadre de travail en bénéficiant de l’accompagnement événementiel et d’une conciergerie d’entreprise. Celle-ci est un gain de temps et une aide précieuse pour garantir la réussite du projet. 

Les moments forts de l’année ne sont pas nécessairement fermés aux seuls salariés de l’entreprise. C’est notamment le cas des arbres de Noël ou les ayants droits et les enfants du personnel sont conviés à célébrer un événement marquant. 

5. Mettre en place un outil collaboratif

La démarche QVCT ne fonctionne que si l’ensemble des salariés et des services prennent part au développement de celle-ci. Pour engager au maximum, l’entreprise ne doit miser que sur un seul outil et si possible un outil digital pour simplifier les démarches. 

L’outil collaboratif permet de remonter les informations (de manière anonyme ou non) et favorise le partage entre collègues et services (communication transversale), il aide à véhiculer les valeurs de l’entreprise et développe le travail collaboratif. 

6. Valoriser le travail des collaborateurs

Nombreux sont ceux qui effectuent l’exercice de leur métier dans la quête de reconnaissance et d’ascension professionnelle. Ces individus, souvent assidus et déterminés, attendent en retour de la valorisation et de la considération. 

Dirigeants et managers assurent ainsi motivation, implication, responsabilisation et bien-être au travail. La valorisation peut être verbale ou matérielle, le plus important est de le partager. 

7. Favoriser les informations en interne

Le développement des compétences et l’accès à des possibilités de formations font partie des nouvelles préoccupations des salariés au coeur de la Qualité de vie et des Conditions de Travail. 

Deux possibilités s’offrent aux entreprises, celles de développer les programmes de montée en compétences en interne ou celle de laisser le temps et la flexibilité nécessaires pour des formations en externe. Vos salariés se sentiront ainsi valorisés et plus utiles tout en permettant de gagner en efficacité et productivité. 

8. Améliorer l’environnement de travail

Nous passons le plus clair de notre temps sur le lieu de travail alors rendons-le plus agréable et favorable à l’épanouissement et au développement personnel. 

L’amélioration de l’environnement de travail, c’est à la fois la disposition des locaux, l’aménagement des espaces collectifs et privatifs mais c’est aussi l’organisation générale de l’activité, la flexibilité des horaires, des temps de pause et des réunions collectives. 

Prenez également en considération les attentes de chacun de vos collaborateurs, tout le monde n’exprime pas les mêmes besoins. 

9. Développer un management bienveillant 

C’est l’une des clés d’une démarche QVCT réussie, l’instauration d’un management bienveillant. Elle semble désormais loin l’époque du management paternaliste ou directif. Place aujourd’hui à l’écoute active, la transparence, le droit à l’erreur, l’autonomie, la confiance et la souplesse. 

Il s’agit également d’impliquer les salariés dans la construction des objectifs pour ne pas se retrouver face à de simples exécutants. Les entretiens individuels peuvent se faire en 360° où le manager évalue le salarié mais laisse aussi ce dernier effectuer son évaluation. 

10. Participer à des initiatives solidaires

La construction d’une politique RSE efficace où les actions ont un impact économique positif  prend peu à peu une place prépondérante dans l’activité des entreprises. Les salariés sont plus sensibles à ces nouveaux défis écologiques et de développement durable dans un contexte de crise énergétique que nous connaissons en France. 

Cette démarche de responsabilité sociale, sociétale et environnementale des entreprises devient un élément clé de la marque employeur qui participe à l’amélioration de la QVCT. 

La QVCT en France : tout ce que vous devez savoir

Qu'est-ce que la QVCT ?

Group 9

La Qualité de Vie et des Conditions de Travail (QVCT) est une évolution de la QVT, intégrant des aspects liés aux conditions de travail pour améliorer le bien-être des salariés et la performance de l’entreprise.

L’acronyme a été modifié pour souligner l’importance des conditions de travail, en réponse aux attentes croissantes des salariés sur la santé, la sécurité et l’équilibre vie professionnelle-vie personnelle.

Les bénéfices incluent une meilleure santé physique et mentale des salariés, une réduction des risques psychosociaux, et une amélioration du dialogue social et de la performance globale de l’entreprise.

Impliquer les parties prenantes nécessite une approche collaborative incluant la direction, les responsables RH, les services marketing et communication, ainsi que des experts externes pour sensibiliser et partager les bonnes pratiques.