Gifteo, Le comité d’entreprise des TPE & PME – 04 81 69 56 97

Bien-être au travail
Gifteo Actualités CSE Les secrets du bien-être au travail

Les secrets du bien-être au travail

Entre bien-être physique et bien-être psychologique, quels sont les secrets des entreprises aujourd'hui pour favoriser l'épanouissement et le développement de leurs collaborateurs ? Notre guide complet.

Les fondements du bien-être en entreprise

 

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) définit les contours du bien-être au travail comme “Un état d’esprit dynamique, caractérisé par une harmonie satisfaisante entre les aptitudes, les besoins et les aspirations du travailleur, d’une part, et les contraintes et les possibilités du milieu de travail, d’autre part « 

Il s’agit donc de trouver l’équilibre entre la vie professionnelle et personnelle en associant également les valeurs de santé, sécurité et l’établissement de relations avec ses collègues.

Un concept et une définition très proche de celle de la Qualité de Vie au Travail (QVT) que nous avons pu évoquer précédemment. Ce sont d’ailleurs des fondements principaux de la santé au travail.  

Mais aujourd’hui, peut-on dire qu’il s’agit d’une quête du graal inaccessible et irréalisable ? Pas vraiment et les entreprises ont les cartes en main pour faire bouger les choses. Pas de mission impossible, tout est une question de moyens et de ressources mises à la disposition des entreprises au quotidien. Le bien-être en entreprise n’est ni trop cher ni inatteignable, voici notre étude sur le sujet. 

Baromètre du bien-être, où en est-on ? 

Force est de constater qu’aujourd’hui la santé au travail des salariés français n’est pas à l’optimisme mais une chose est sûre, les choses bougent et la mobilisation de nouveaux acteurs dans le bien-être ancrent certaines pratiques.

Le temps permet également de renforcer les croyances et de nombreuses études sur le sujet donnent aux managers et dirigeants d’entreprises les moyens d’agir. 

Pour ne retenir que quelques chiffres illustrant la situation et la nécessité d’agir, nous pouvons citer ceux de l’enquête OpinionWay (printemps 2021) :  

  • 44% des salariés français se trouvent en détresse psychologique
  • Les managers souffrent également, 52% d’entre eux sont en détresse psychologique et connaissent un taux de burn-out 1,5 fois plus élevé 
  • Les télétravailleurs ne sont pas protégés de la situation avec 46% d’entre eux qui sont en détresse psychologique
  • 40% des personnes interrogées affirment avoir des problèmes de sommeil et 37% des douleurs et tensions musculo-squelettiques

Mais face à ce constat, quelle est la position des salariés et le regard sur l’action de leur direction ? Là aussi, elle n’est pas encore réjouissante puisque 6 salariés sur 10 estiment que leur direction  » ne se rend pas compte de l’état psychologique des salariés et n’agit pas en fonction « .

Et dans le même temps, ce sont près de 80% des salariés qui attendent que leur entreprise puisse jouer un rôle pour leur bien-être. Dans un contexte instable et quelque peu anxiogène pour certains, entre télétravail et présentiel, quête de sens, difficultés financières et phénomène de grande démission, l’entreprise doit renverser les choses et agir sur les véritables variables du bien-être au travail. 

Le lieu de travail, expression de votre bien-être

Nous passons le plus clair de notre temps sur notre lieu de travail, il est le reflet de nos aspirations et souvent de notre personnalité. On le voit d’ailleurs souvent comme une nécessité pour subvenir à nos besoins matériels mais aussi à notre développement personnel. C’est une des premières étapes pour modifier le bien-être en entreprise, celle d’améliorer l’espace, par des éléments matériels mais pas que !   

Sur notre lieu de travail, on va distinguer le bien-être physique et le bien-être psychologique. Les deux ont tout autant d’importance qu’ils influencent notre moral et notre performance.

Bien-être physique

Les pratiques évoluent et notre manière de travailler est repensée que ce soit dans l’ergonomie du poste, l’organisation du temps de travail ou encore la répartition du télétravail et temps en présentiel… 

On parle désormais d’un confort de l’espace de travail avec les fameux bureaux “ assis debout ” ainsi que les investissements pour apaiser les bureaux. Nous voyons également davantage de campagnes de prévention sur les risques musculo-squelettiques, les mauvaises postures, la fatigue et la surcharge de travail. 

Une étude menée par l’Observatoire Actineo montre que le lieu de travail et son organisation ont un impact sur la santé pour 50% des sondés, sur le bien-être pour 48%, sur leur motivation pour 43% et sur leur efficacité pour 41%.

Bien-être psychologique

Deuxième grand pendant de notre bien-être en entreprise, notre bien-être psychologique, vecteur de performance et d’épanouissement. Il réside dans l’intérêt des tâches et dans sa diversification, le degré d’autonomie, la cohérence du volume de travail en comparaison du temps effectif, la reconnaissance et valorisation des supérieurs hiérarchiques, le sens attribué aux tâches ou encore les perspectives d’évolution. Ces variables s’intègrent dans des politiques RH ou des réflexions de la part de la direction d’entreprise, elles jouent beaucoup sur la marque employeur et l’ADN de l’entreprise. Rappelons que cette marque employeur détermine beaucoup votre attractivité sur le marché de l’emploi ainsi que sur votre capacité à fidéliser vos collaborateurs. 

On rapproche également le bien-être psychologique avec le bien-être social, la cohésion des salariés et l’appropriation des valeurs de l’entreprise. Adaptez votre style de management, construisez une politique RSE solide et mettez en avant des valeurs inclusives, bienveillantes et parlez-en autour de vous.

Prévention et formation des équipes 

Nous le savons, c’est l’effort collectif qui insuffle la dynamique, cela ne peut être qu’une somme d’actions individuelles mais bien un élan général rassemblé autour d’une politique RH. Pour faciliter le développement d’une politique de bien-être et de prévention des risques, formez vos équipes et vos managers à la sensibilisation du bien-être au travail. En effet, tout le monde est concerné et chacun y contribue de manière directe ou indirecte.

La direction et les managers possèdent cependant le pouvoir décisionnel, des derniers sont également les relais auprès des salariés. Avec les récentes évolutions du travail et de son organisation, de nombreuses formations sont disponibles par l’intermédiaire d’un organisme de formation ou d’un coaching sur le sujet.

Concilier performance et bien-être en entreprise

Lorsque l’on sait que des salariés malheureux sont 2 fois plus malades, 6 fois plus absents et deux fois moins créatifs, on évalue ce mal-être au travail à plus de 60 milliards de manque à gagner pour les entreprises françaises. 

Le bien-être c’est notre mobile à mouvoir, notre source de performance au quotidien ! Voici la liste non-exhaustive de l’ensemble des effets du bien-être au travail sur notre performance : 

  • Diminution des coûts liés à la gestion du personnel
  • Fidélisation des salariés
  • Amélioration des rapports avec la direction et les managers 
  • Baisse des conflits en interne et de l’absentéisme  
  • Hausse du sentiment d’appartenance à l’entreprise 
  • Augmentation de la créativité 
  • Meilleure gestion du stress 
  • Renforcement de l’esprit d’équipe et de la cohésion

4 conseils pour booster le bien-être de votre entreprise 

Entre prévention de la santé, sécurité, conditions de travail, intérêt du travail, rémunération, gestion du stress, harmonisation du bureau, relations avec ses collègues, style de management… Difficile d’y voir clair et de commencer concrètement à agir sur le bien-être de vos salariés, la liste est longue mais retenons quelques clés à appliquer dans votre quotidien.

  1. Créer du lien

Comment espérer voir s’épanouir vos collaborateurs lorsque les échanges se cantonnent aux réunions hebdomadaires ? Comment faire émerger un esprit de groupe et une cohésion si le management est directif et non-participatif ? Quid des émotions et des souvenirs construits avec ses collègues ? Agissez sur ce qui fait le socle de la vie de l’entreprise : les relations humaines en créant du lien. 

Pour cela, apprenez à vous découvrir et à creuser les personnalités de chacun, ce qui anime chaque collaborateur au quotidien, ses aspirations, ses attentes. L’Homme est un animal social qui se nourrit des intéractions avec les autres et vous gagnerez en efficacité relationnelle en parlant avec vos collaborateurs selon leur système de valeur. Pour cela, privilégiez les moments informels et en dehors du cadre de travail pour construire ce lien. Vous avez également la liberté d’instaurer une Semaine dédiée à la Qualité de Vie au Travail (SQVT) en interne. 

  1. Laissez une liberté dans la prise d’initiative

Que l’on soit dans le cadre de l’animation d’équipe, du travail collaboratif ou encore des actions de vie d’entreprise, encouragez la prise d’initiative et le partage. Cela amène la responsabilisation et la valorisation de chacun. Les décisions collectives seront également davantage suivies par un effet d’appropriation. 

Cette liberté doit également se ressentir dans le style de management. Ce dernier ne cesse d’évoluer aujourd’hui, fin du management directif et paternaliste. N’oubliez jamais qu’il existe en entreprise un effet de contagion où vos actions peuvent avoir un effet miroir, un exemple concret : lorsque vous tenez la porte à la sortie du métro, la personne suivante va répéter le geste, cela fonctionne également pour les relations professionnelles.

  1. Libérer la politique d’avantages salarié

Travailler dans un environnement favorable ne passe pas uniquement par son bureau et par la qualité des relations avec ses collègues, cela induit également une politique davantage intéressante et surtout concrète pour les salariés. Stop aux avantages vitrines, le remboursement transport et la mutuelle ne peuvent plus être présentés comme des avantages salariés. On attend aujourd’hui que son entreprise puisse nous faire bénéficier d’opportunités sur des produits et services du quotidien mais également sur des offres culturelles ou encore une billetterie à prix réduit.

Que vous soyez dirigeant avec comme objectif d’offrir à vos collaborateurs une politique d’avantages séduisante ou bien salarié à la recherche d’un bien-être financier et d’offres sur des produits et services, découvrez les bénéfices d’un CSE externalisé disponible pour toutes les entreprises.

  1. Challenger les collaborateurs

Faites les sortir de leur zone de confort que ce soit dans le quotidien et la vie de l’entreprise mais également dans la diversification de leurs missions. Un collaborateur attend au cours de sa vie professionnelle de pouvoir évoluer et surtout grandir. Se dépasser implique indéniablement de performer et de dégager de la motivation.  

Nous entendons aujourd’hui beaucoup parler de la pratique du sport en entreprise, elle est un moyen de mettre en mouvement les salariés d’une entreprise. Le sport en entreprise, la voie vers plus de bien-être et de performance ? Les études le montrent, la sédentarité est devenue le fléau de l’entreprise, 95% des français sont en manque d’activité physique. C’est même le 4ème risque de mortalité selon l’OMS. 

Prenez le temps d’organiser pour vos collaborateurs ou vous-même des challenges en faisant de ceux-ci des rituels d’entreprise.

Bien-être au travail : tout ce que vous devez savoir

Group 9

Quelle est la définition de l'OMS du bien-être au travail ?

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le bien-être au travail est un « état d’esprit dynamique, caractérisé par une harmonie satisfaisante entre les aptitudes, besoins et aspirations du travailleur et les contraintes et possibilités du milieu de travail ». Il vise à équilibrer la vie professionnelle et personnelle tout en intégrant des valeurs de santé, sécurité et relations avec les collègues.

Group 9

Quels sont les impacts concrets du bien-être sur la performance de l'entreprise ?

Le bien-être au travail a des retombées positives sur la performance de l’entreprise. Il réduit les coûts liés à la gestion du personnel, fidélise les salariés, améliore les relations avec la direction, diminue les conflits internes et l’absentéisme, renforce le sentiment d’appartenance, stimule la créativité, aide à mieux gérer le stress et renforce la cohésion d’équipe.

Group 9

Comment le lieu de travail influence-t-il le bien-être des salariés ?

Le lieu de travail est un reflet des aspirations et de la personnalité des salariés. Il se divise en bien-être physique, influencé par l’ergonomie, l’organisation du temps et l’espace de travail, et bien-être psychologique, lié à l’intérêt des tâches, l’autonomie, la reconnaissance, le sens des tâches et les perspectives d’évolution. Le bien-être social, lié à la cohésion des salariés et aux valeurs de l’entreprise, est également essentiel.

Group 9

Quels sont les conseils clés pour améliorer le bien-être en entreprise ?

Pour améliorer le bien-être en entreprise, il est conseillé de créer du lien entre les collaborateurs et favoriser les échanges, encourager la prise d’initiative et le partage, repenser la politique d’avantages salariés pour offrir des bénéfices concrets et challenger les collaborateurs en les sortant de leur zone de confort et en diversifiant leurs missions.

Autres articles qui pourraient vous intéresser

Image de marque

Dynamiser votre image de marque

Difficile de se démarquer et de faire rayonner votre marque sur le marché ? Découvrez un guide pratique complet pour sortir du lot et affirmer votre marque.